Jacky Bérécochéa.jpg

Jacky BÉRÉCOCHÉA , trompette :

«Monté» à Paris pour tenter d'entrer au conservatoire, il découvre le jazz à 18 ans dans les clubs, et n'aura désormais de cesse d'aller écouter les musiciens, les disques, travailler les standards, l'harmonie..Après cinq années passées dans la capitale, Jacky revient dans sa région natale et travaille toujours comme trompettiste tout-terrain, passant du théâtre de Bordeaux au big-band de Claude Bolling. L'obtention du C.A. de professeur de jazz en 1991 le décide à cesser toute activité musicale étrangère au jazz. Il prend la direction de la classe de jazz du conservatoire des Landes, crée des formations diverses, compose, enregistre, tente par tous les moyens de faire vivre cette musique dans une région ou elle n'est pas une évidence, et de faire partager sa passion en rejetant tout élitisme et en s'inspirant de la phrase de Duke ELLINGTON pour en faire une devise :

«Le jazz est une musique savante mais populaire».

«Just in time» est l'illustration parfaite de cette maxime, la formule permettant d'allier swing et mélodie.

Véronique ANDY , chant :

Originaire de l’ïle Maurice, Véronique ANDY commence sa carrière artistique par la danse en intégrant la troupe Art Académie. Elle y apprend la danse indienne, la danse africaine et la Séga, danse typique de l’île Maurice. Très vite remarquée, elle représentera son pays en Europe et en Asie et complétera sa formation en passant une année à l’école de danse «Labroke groves Dance school » de Londres.

Elle se tourne ensuite vers le chant, bercée par les rythmes blues, jazz, reggae et seggae. Elle se produit dans les hôtels de l’île Maurice.

Arrivée en 2012 en France, elle crée le groupe M’Nawa, musique fusion, influencée par les rythmes d’Afrique, qui remportera le tremplin du festival AfriCajarcet et effectuera plus de trois cent concerts en quatre ans.

Elle s’oriente ensuite vers le jazz, musique qui l'a toujours passionnée, et sera la «voix» du Big Band Côte Basque pour une saison. C’est dans ce cadre qu’elle rencontre Jacky Bérécochéa et qu' en Septembre 2017 elle intègre «Just in Time», transformant le trio en quartet .

07092018-_MG_0998.jpg

Arnaud LABASTIE, Piano :

Pianiste aussi bon accompagnateur que soliste fougueux, musicien incontournable de la scène jazz régionale, Arnaud est né à Bayonne le 3 Juin 1972.

Il commence ses études musicales au conservatoire de Bayonne où il obtient une médaille d’or dans la classe de piano de Suzanne Gaillard. Au début des années 90, il découvre le jazz et décide de s’y consacrer.

Pianiste et organiste, sa belle technique s’allie à un formidable sens du swing. Ses sources : Oscar Peterson, Monty Alexander, Benny Green…

Il s’est produit dans diverses formations et dans de nombreux festivals (Marciac, Jazzaldia, Montauban, Jazz aux remparts…) et des salles de renom (Grand théâtre de Bordeaux, caveau de la huchette, Duc des Lombards). Il a joué au coté de musiciens prestigieux comme Pierre Boussaguet, Terrell Stafford, Michel Pastre, Daniel Huck, François Biensan, André Villéger, François Laudet, Harry Allen, etc…

Titulaire du diplôme d’état de formation musicale et de jazz,  Arnaud Labastie est très investi dans la transmission: à la tête de l'école de musique de Tarnos, c'est également  le directeur musical du festival Jazz en Mars et de l'Alexander Big Band.

A.Labastie.jfif

Dioni POCHELU, Guitare :

Sa jeunesse n'a d'égal que son talent !

Fils de pianiste, il est pour ainsi dire né dans la musique.

Intéressé par les différentes musiques folkloriques et traditionnelles,il commence très jeune à jouer de la txirula (flûte traditionnelle basque) .

C'est plus tard et tout naturellement que son intérêt ira vers d'autres styles et vers la guitare, dès l'âge de 13ans. Il passera par le Rock, le Rock progressif, la musique Fusion... Avant de découvrir le Jazz. . C'est donc à l'âge de 17 an qu'il prend ses premiers cours de guitare jazz avec Eric Lecordier. Un an plus tard, il travaille l'improvisation et l'harmonie avec Jacky Berecochea, avant de décrocher la première place au concours d' entrée du centre supérieur de musique «MUSIKENE» à Saint-Sébastien.

Après l'obtention de son bac, il décide de préparer pendant un an avec ses deux professeurs le concours d'entrée de la filière jazz du centre supérieur de musique Musikene à St Sébastien, et y décroche la première place.

Il prépare actuellement un master dans cette école, et est désormais le guitariste du groupe «Just In Time».

J94A6858 ps.jpg
Laurent.JPG

Laurent ASLANIAN, Contrebasse :

Fait des études de contrebasse classique au conservatoire de Bayonne où il est né.

Il travaille le jazz en autodidacte et rencontre les musiciens de la région.

Émule de Slam Stewart et de nombreux contrebassistes de swing.

De concerts en festivals il joue avec de nombreux musiciens français et internationaux (Alain Bouchet, Ahmet Gulbay, Guillaume Nouaux, Terell Stafford, Jesse Davis, Dado Moroni.....).

C'est l'un des rares spécialistes de Slam STEWART, contrebassiste célèbre pour ses solos doublés au chant. Sa solide pulsation rythmique et son « gros son » en font l'élément indispensable d'une formation sans batterie.